Vous l’avez certainement constaté, ou on vous l’a peut-être déjà dit. Même si les plaques vitrocéramiques et les plaques à induction paraissent semblables, il ne faut pas les confondre pour autant. À votre avis, qu’est-ce qui différencie l’un de l’autre ? Dans cet article, on fait le point.

Les plaques vitrocéramique

Il existe une grande différence entre induction et vitrocéramique. Les tables de cuisson vitrocéramique ont avantageusement remplacé les anciennes plaques électriques. Ces plaques vitrocéramique, permettent un contrôle plus précis de la température, en plus de favoriser une montée plus rapide de ladite température. En outre, ces plaques sont aussi plus esthétiques du fait qu’elles sont recouvertes d’une plaque en verre trempé et qu’elles sont parfaitement plus lisses en offrant une large facilité d’entretien. Ici, un simple coup d’éponge suffit ! Si vous recherchez donc une table de cuisson pratique et moins chère, la vitrocéramique est idéale.

Aujourd’hui, a également les plaques vitrocéramiques qui fonctionnent avec des foyers radiant « high-light ». Ces dernières, chauffent encore plus rapidement que les tables vitrocéramiques classiques. Enfin, il est certaines tables de cuisson vitrocéramiques qui fonctionnent grâce à des halogènes. Elles offrent une montée en température encore plus rapide.

Les plaques à induction

Les tables à induction marchent grâce à un champ magnétique qui est activé par le métal de la casserole. Ainsi, c’est seulement la partie qui est en contact avec la casserole qui chauffe. Mieux, lorsque vous retirez la casserole, la plaque s’éteint.

Ensuite, cette table haut de gamme dispose de nombreux atouts qui permettent de faire sa cuisine comme un vrai chef. Le premier avantage, c’est l’induction. Grâce à elle, on observe une montée et une descente rapide de la température. Si par exemple, le lait s’apprête à déborder, il suffira d’une simple pression sur le bandeau de commande et le désastre sera évité. De même, pour faire bouillir une grande quantité d’eau, quelques minutes suffiront.

En outre, aujourd’hui, la majorité des tables à induction sont équipées de minuteurs électroniques qui coupent automatiquement l’alimentation de la plaque, une fois que le temps de cuisson est écoulé. Le mieux, c’est que certaines plaques disposent d’un minuteur pour chaque foyer. Cela permet de gérer de façon indépendante la cuisson de chaque plat que vous aurez à préparer.

En ce qui concerne la consommation de l’énergie, les plaques à induction sont un tiers moins gourmand que les tables vitrocéramiques. Certaines plaques à induction sont même 50 % moins énergivores qu’une table à gaz. La raison, c’est que la chaleur est produite uniquement lorsque le récipient est en contact avec le foyer. Ainsi, il n’y a aucune déperdition de l’énergie. Dernier avantage, c’est le nettoyage de la table à induction. Celle-ci offre une vraie facilité à cause de la surface extra plane de ladite table, qui ne présente aucune aspérité. Puis, comme la table est froide autour de la casserole, les projections d’aliment sèchent, sans cuir.